mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 15 juin 2019

Beyond Walls: une fresque sur le Champ de Mars en soutien à SOS Méditerranée… et cela ne dérange personne ?

L’art éphémère peut sembler paradoxal. L’ambition d’un artiste n’est-elle pas, presque toujours, de défier le temps ? Même si la musique est fugitive, qu’une note chasse l’autre et que le silence les chasse toutes, la partition et l’enregistrement permettent de recréer l’émotion, et c’est tant mieux.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

jeudi 13 juin 2019

PMA sans père : retour à la rue !

Emmanuel Macron et Édouard Philippe en ont décidé ainsi. Forts de ce « succès » de ne pas avoir essuyé d’échec cinglant lors du dernier scrutin européen, ils ont décidé de satisfaire les exigences d’un lobby ultra-minoritaire qui souhaite priver des enfants de père et la filiation de son sens. Ils prennent ainsi le risque de morceler encore plus qu’il n’est besoin une société déjà en phase de délitement avancé, ce que certains désignent sous le néologisme de « dissociété ».

Et la suite chez Boulevard Voltaire

mardi 11 juin 2019

Domicile tagué : un médecin pris pour cible par des « monstres »

Freaks, en anglais, ce sont des monstres. Ceux qui sont montrés à cause de leur difformité, de leur a-normalité. Le groupuscule FREAQS (jusqu’ici inconnu des forces de police, pour Front révolutionnaire des énergumènes autonomes queer souterrain.nes) revendique cette monstruosité, cet écart par rapport aux normes ; il en fait même un slogan, inscrit à la peinture sur les murs du cabinet médical du Dr Raphaël Nogier – « À bas la famille hétéro normée » – où il voisine avec un très nihiliste « Ni papa, ni état, ni Patrie, ni mari ». Un tract rédigé en écriture inclusive et qui fleure bon la dialectique extrême gauchiste a été collé sur la porte du docteur. Un logo qui combine le signe des transgenres (⚧) en y inscrivant le « A » des anarchistes confirme cette inspiration chez ces vandales.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

vendredi 7 juin 2019

Journée parlementaire pour la vie : Marie-France Lorho et Emmanuelle Ménard en pointe

Il est des colloques à l’Assemblée nationale qui drainent plus de monde et plus d’attention médiatique, mais en est-il tant qui traitent d’un sujet aussi important ? La députée de Vaucluse Marie-France Lorho organisait une Journée parlementaire pour la Vie, autour de trois sujets : la gestation pour autrui, l’eugénisme et le transhumanisme. La secrétaire d’Etat Marlène Schiappa a tout lieu d’être envieuse : avec un casting exclusivement féminin tant pour les trois intervenantes ( Aude Mirkovic, de Juriste pour l’Enfance, Mariette Guerrien, de la Fondation Jérôme Lejeune et Clotilde Brossollet pour Debunk in progress) que pour les deux députés ayant introduit le propos, son quota de 50 % de femmes est littéralement pulvérisé.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

dimanche 2 juin 2019

Notre-Dame, le fonctionnaire et l’âne (petite réflexion sur les premières fuites de l’enquête)

En 1972, la charpente et la toiture de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes ont brûlé. Un ouvrier couvreur en charge de travaux de réfection avait mis le feu avec son chalumeau. Au terme de huit années de procédures, l’État avait été reconnu responsable de ce sinistre parce qu’il n’avait pas dépoussiéré les combles. S’il fallait établir un seul retour sur expérience, une seule conclusion de ce triste incendie, c’est que malgré l’âge vénérable qu’elles affichent, les cathédrales de France présentent des fragilités et qu’il conviendrait de les protéger.

et la suite chez Boulevard Voltaire

samedi 1 juin 2019

Vincent Lambert : le pourvoi en cassation de trop

Les péripéties judiciaires autour de Vincent Lambert n’ont pas fini de faire couler de l’encre, ou du pixel pour ceux qui liraient sur un écran. Le gouvernement demande à la Cour de cassation de casser le jugement de la cour d’appel ayant intimé la reprise des soins (alimentation et hydratation) de Vincent Lambert.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

samedi 25 mai 2019

Sortir ! de Natalia Trouiller

La gnose et les gnostiques, c’est vieux. Certes, le baptême de Clovis, catholique plutôt qu’arien, c’est un peu comme le nez de Cléopâtre, un de ces incontournables postes d’aiguillage de l’Histoire. Le dernier château cathare (Quéribus) est tombé en 1255 et le dernier Cathare (Bélibaste) fut brûlé en 1321. Un résumé très superficiel de la doctrine des gnostiques, c’est une haine de la chair, supposée être une création démoniaque, et une subséquente survalorisation de l’âme et de l’intelligence. Ils sont, de fait, des négationnistes de l’Incarnation de Jésus, pour eux Dieu/le Bien ne peut pas habiter la chair créée par le Diable/le Mal. Et par conséquent de sa Passion et de sa Résurrection, d’où une incompatibilité manifeste avec les enseignements de l’Église catholique apostolique et romaine.

la suite chez Boulevard Voltaire

lundi 20 mai 2019

Ils ont tourné le pouce vers le bas : elle s’est suicidée…

Le 12 mai, Davia, une jeune fille de 16 ans, s’est défenestrée du troisième étage à Kuching, en Malaisie. Elle avait posté un sondage sur son compte Instagram « Vraiment important, aidez-moi à choisir entre M/V ». M/V se traduisent part Mort/Vie. 69 % des réponses parmi ses abonnés étaient en faveur de la mort. Comme la foule qui tournait le pouce vers le bas pour que le gladiateur vaincu soit mis à mort, la vox populi qui s’impose à l’empereur ou à Davia n’est qu’un mimétisme de plus faisant un bouc émissaire de plus. Innocent, bien sûr.

Et la suite via Boulevard Voltaire

mardi 14 mai 2019

À Harvard, un tribunal populaire pour virer l’un des avocats de Weinstein…

Harvard : l’université de l’excellence américaine. Il y a le MIT, Massachusetts Institute of Technology, pour les futurs ingénieurs, Harvard Business School pour les apprentis hommes d’affaires et, bien sûr, Harvard Law School qui forme les avocats. Pour des frais de scolarité très conséquents.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

dimanche 12 mai 2019

Concours d’indignation : comme les concours de zizis à la récré ?

Lancer des concours d’indignation ? Il semblerait que ce soit possible… C’est sans doute aussi stupide que la concurrence victimaire ou les concours de zizis à la récréation. Et la métrologie de ces indignations et victimisations est à l’état embryonnaire et pourrait souffrir de critiques sur la méthode.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

mercredi 1 mai 2019

Et pour quelque 500.000 dollars de plus

Le pape François a fait savoir que 500.000 dollars prélevés sur le denier de Saint-Pierre, c’est-à-dire la contribution volontaire de catholiques au financement de l’Église, seront alloués à l’Église du Mexique pour venir en aide aux migrants. Cela chahute un peu dans les Landerneau catholiques ou non de France, de Navarre et sans doute d’ailleurs.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

lundi 29 avril 2019

Rire des flammes de Notre-Dame : France Inter l’a fait

Les chrétiens souffrent. Leurs frères dans la foi sont persécutés de part le monde. Ils ne sont certes pas les seuls à souffrir de persécutions, mais avec 4300 chrétiens tués en raison de leur foi dans le monde en 2018, surtout au Nigeria, il est difficile de ne pas trouver que ce bilan est très lourd. Faut-il préciser que parmi les bourreaux de ces récents attentats, il n’en est pas qui se réclament d’une idéologie catholique ou d’une autre confession chrétienne qui justifierait de telles violences. La foi chrétienne est certes prosélyte, mais toute conversion y respecte la liberté de conscience du converti. Il est une autre religion prosélyte qui n’a pas toujours de telles délicatesses.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

- page 1 de 35