mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 20 mai 2019

Ils ont tourné le pouce vers le bas : elle s’est suicidée…

Le 12 mai, Davia, une jeune fille de 16 ans, s’est défenestrée du troisième étage à Kuching, en Malaisie. Elle avait posté un sondage sur son compte Instagram « Vraiment important, aidez-moi à choisir entre M/V ». M/V se traduisent part Mort/Vie. 69 % des réponses parmi ses abonnés étaient en faveur de la mort. Comme la foule qui tournait le pouce vers le bas pour que le gladiateur vaincu soit mis à mort, la vox populi qui s’impose à l’empereur ou à Davia n’est qu’un mimétisme de plus faisant un bouc émissaire de plus. Innocent, bien sûr.

Et la suite via Boulevard Voltaire

mardi 14 mai 2019

À Harvard, un tribunal populaire pour virer l’un des avocats de Weinstein…

Harvard : l’université de l’excellence américaine. Il y a le MIT, Massachusetts Institute of Technology, pour les futurs ingénieurs, Harvard Business School pour les apprentis hommes d’affaires et, bien sûr, Harvard Law School qui forme les avocats. Pour des frais de scolarité très conséquents.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

dimanche 12 mai 2019

Concours d’indignation : comme les concours de zizis à la récré ?

Lancer des concours d’indignation ? Il semblerait que ce soit possible… C’est sans doute aussi stupide que la concurrence victimaire ou les concours de zizis à la récréation. Et la métrologie de ces indignations et victimisations est à l’état embryonnaire et pourrait souffrir de critiques sur la méthode.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

mercredi 1 mai 2019

Et pour quelque 500.000 dollars de plus

Le pape François a fait savoir que 500.000 dollars prélevés sur le denier de Saint-Pierre, c’est-à-dire la contribution volontaire de catholiques au financement de l’Église, seront alloués à l’Église du Mexique pour venir en aide aux migrants. Cela chahute un peu dans les Landerneau catholiques ou non de France, de Navarre et sans doute d’ailleurs.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

lundi 29 avril 2019

Rire des flammes de Notre-Dame : France Inter l’a fait

Les chrétiens souffrent. Leurs frères dans la foi sont persécutés de part le monde. Ils ne sont certes pas les seuls à souffrir de persécutions, mais avec 4300 chrétiens tués en raison de leur foi dans le monde en 2018, surtout au Nigeria, il est difficile de ne pas trouver que ce bilan est très lourd. Faut-il préciser que parmi les bourreaux de ces récents attentats, il n’en est pas qui se réclament d’une idéologie catholique ou d’une autre confession chrétienne qui justifierait de telles violences. La foi chrétienne est certes prosélyte, mais toute conversion y respecte la liberté de conscience du converti. Il est une autre religion prosélyte qui n’a pas toujours de telles délicatesses.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

lundi 22 avril 2019

Vérité au Sri Lanka

Tristes Pâques avec la nouvelle au réveil de cette série de huit attentats à la bombe coordonnés au Sri Lanka, ayant pour cibles des églises catholiques (deux) et évangélique (une) pendant des messes pascales, ainsi que des hôtels (quatre). Le bilan est très lourd, 290 morts en ce lundi matin. Les cibles sont, clairement, chrétiennes.

Et la suitre chez Boulevard Voltaire

samedi 20 avril 2019

Notre-Dame : attention au recel de détournement de fonds caritatifs !

Le Figaro a mis en ligne un sondage qui pose la question : « Notre-Dame de Paris : faut-il utiliser une partie des fonds récoltés pour sauver d’autres églises en péril ? ». Sur plus de 37 000 votants, le Oui recueille 76 % et le Non 24 %.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

jeudi 18 avril 2019

Lettre ouverte à Notre-Dame

Notre-Dame,

Mercredi dernier, je vous quittais après la messe, non sans avoir dit une courte prière devant cette statue de vous portant l’Enfant, Dieu incarné. Cette statue que j’aime, que je ne manque presque jamais de saluer quand je viens dans votre cathédrale parisienne.

Elle est si belle, votre statue, si gracieuse. Dispensatrice de grâces.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Article repris dans La Croix

mardi 2 avril 2019

Une mère/grand-mère, une mère/tante et 2 papas !

Si seulement c’était un poisson d’avril ! Et pourtant non, le Daily Mail a sorti l’affaire le 30 mars, ce n’est donc pas un « April fools’ » de mauvais goût. Au Nebraska, une femme de 61 ans a donné naissance à une petite fille. L’origine des gamètes ? Son fils pour le sperme, la sœur de l’époux de son fils pour l’ovule. Cette petite fille aura donc une mère/grand-mère qui l’a portée et mère/tante qui lui a donné son patrimoine génétique. Outre ses deux « pères » gay. Soit quatre parents en tout… Si, d’aventure, cette tante a d’autres enfants, ils seront cousins et en même temps demi-frères ou sœurs de cette petite fille. Bonjour les réunions de famille !

Et la suite chez Boulevard Voltaire

mardi 19 mars 2019

Évolutions sociétales : un colloque mais pas de débat ?

Il est de bon ton, lorsque l’on organise un colloque, d’inviter tout un tas de têtes d’affiche, pour ne pas dire des têtes de gondole, pour attirer le chaland. C’est le cas pour celui qui se tiendra, le 30 mars prochain, à l’École de hautes études en sciences sociales et qui a pour titre et sujet : « La révision des lois de bioéthique : un enjeu majeur pour toutes les personnes conçues par don. » Il nous est promis un « dialogue entre droit, sciences sociales, action associative et responsabilité politique ».

Et la suite chez Boulevard Voltaire

jeudi 14 mars 2019

Onze méditations pour un décalogue

Publié par Aleteia :

Modération

Lien ici

Bienveillance

lien ici

Etre heureux

Lien ici

Abandon

Lien ici

Lecture

Lien ici

Rendre service

Lien ici

Prendre courage

Lien ici

Planifier son travail

Lien ici

Croire dans la bonne providence

Lien ici

mercredi 13 mars 2019

Cardinal Philippe Barbarin, bouc émissaire ?

Les personnes qui ont lu René Girard ne sont pas obligées d’abonder dans son sens, mais peuvent-elles faire comme si elle ne l’avait pas lu ? Le prisme de sa « théorie mimétique » est trop dérangeant et trop puissant pour laisser indifférent. Pour René Girard, le désir n’est pas original, il n’est que l’imitation du désir d’un autre par mimétisme. Dans un groupe archaïque, les désirs de chacun, qui sont en concurrence, engendrent une confusion de plus en plus grande qui dégénère en crise et menace l’unité du groupe. Au paroxysme de cette crise, une polarisation de tous les conflits se fait au détriment d’un seul individu : le bouc émissaire, qui est collectivement lynché. La paix revient dans le groupe, elle est attribuée au pouvoir de ce bouc émissaire, alors on le divinise et on écrit le mythe en lui inventant une culpabilité, pour cacher celle des lyncheurs. C’est la genèse des religions archaïques. Moralité : le bouc émissaire est en fait innocent.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

- page 1 de 35