mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 22 juin 2017

PMA : un cheval de Troie

La duplicité du camp dit du bien, des tenants du progrès, n’est plus à démontrer en matière sociétale. Par exemple, les ambiguïtés du Président Macron sur la GPA ont déjà fait l’objet d’une mise en évidence ici-même. Peut-être faut-il accorder du crédit à la relative frilosité préélectorale de l’ex-candidat ? Il sait que ces sujets fâchent, et qu’ils ont pourri le mandat Hollande. Afficher un trop grand volontarisme serait improductif et dangereux. Toujours est-il que le programme En Marche ! affichait l’ouverture de la procréation médicalement assistée à tous les couples de femmes et aux femmes seules, concession a minima au lobby LGBT.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires ici : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1370757879656234

vendredi 16 juin 2017

L’idéologie du genre fait de la propagande à la Métropole de Bordeaux

Assumons une certaine dose de schizophrénie. Censurer un spectacle a priori est une intolérable atteinte à la liberté de création et d’expression qui devrait nous faire nous lever tous ensemble contre un despotisme. Mais il est des propagandistes pour qui la fin justifie tous les moyens, même les plus abjects. Ils choisissent pour cibles ceux qui seront les plus vulnérables : les jeunes enfants. Pire encore : il est des collectivités publiques qui promeuvent (et subventionnent ?) de tels agissements.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et pour les commentaires https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1365524396846249

mardi 13 juin 2017

La pêche à la ligne

Certains trouveront la comparaison délétère, les termes par trop mercantiles, mais l’offre politique pourtant pléthorique n’a pas suscité de demande suffisante. L’addition des abstentions (51,29 %), des nuls (0,34 %) et des blancs (0,74 %) donne 52,37 %, soit la majorité absolue obtenue dès le premier tour pour le parti de la pêche à la ligne. La législature prochaine devrait, en bonne logique, se tenir dans un Hémicycle vide de tout représentant. Mais la politique, comme la nature, a horreur du vide… et cela ne sera donc pas.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires à cette adresse https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1362206997177989

mercredi 7 juin 2017

Terrorisme : que faire des survivants et des complices ?

Les avocats de la bien-pensance s’émeuvent, depuis des années, de l’utilisation de la base de Guantánamo Bay située à Cuba pour y enfermer des terroristes d’Al-Qaïda. Bien sûr, l’hypocrisie est grande. Les États-Unis peuvent être a priori considérés comme un État de droit, où la norme qui détermine la culpabilité pénale est théoriquement plus restrictive que la nôtre. Un jury français peut plus facilement condamner sur une « intime conviction » qu’un jury d’outre-Atlantique, qui doit le faire « au-delà de tout doute raisonnable » (beyond a reasonable doubt). Le pragmatisme a prévalu, Obama n’a pas fermé cette base pratique qui prive les détenus du lien entre une loi et un territoire. C’est futé, mais cela n’excuse pas la torture qui y serait/aurait été pratiquée, ni le déplorable traitement des « erreurs judiciaires ».

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires par ici : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1355376481194374

mardi 30 mai 2017

Le Refuge aurait-il menti pour faire avancer sa cause et son idéologie ?

La vérité sortirait du puits, mais l’eau du puits est parfois trouble comme celle d’un marigot. Il est vrai que, pour ceux qui ont l’immense privilège d’incarner le camp du bien, il est des accommodements avec la vérité qui ne méritent même pas d’être évoqués ou mis en évidence ! Tous les impudents qui s’y risqueraient seront livrés à une vindicte organisée avec les anathèmes d’usage.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1347913635273992

samedi 27 mai 2017

Responsables publics et morale : quelques suggestions à M. Bayrou

La moralisation de la vie politique, c’était un engagement fort de l’équipe en place, mais qui a déjà beaucoup de plomb dans l’aile – au point de frôler le saturnisme. Siégeant avec M. Philippe (épinglé pour une déclaration de patrimoine plus qu’insuffisante), Mme Schiappa (qui facilite la fraude contre la Sécurité sociale) et M. Ferrand (qui traite ses conflits d’intérêts par le mépris), M. Bayrou (l’homme aux presque 50.000 euros de costumes et aux emplois fictifs payés par l’Union européenne) aura du mal à faire voter une telle loi à une Assemblée où siégerait M. Tourret (qui confond les subsides nécessaires à son mandat et une cassette personnelle).

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1344633555602000

vendredi 26 mai 2017

Affaire Ferrand : s’enrichir sans risques

La finance traite de couple (rendement/risque). Elle signifie, en cela, que si l’investisseur s’expose à une probabilité d’échec, de perte élevée, il s’attend à une rémunération supérieure. Celui qui risque son argent dans une start-up veut un retour sur investissement bien supérieur à celui d’un billet du trésor d’un État très solvable.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et pour les commentaires : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1343692179029471

jeudi 25 mai 2017

Et maintenant, la censure sur les réseaux sociaux !

Les frontons de nos édifices publics peuvent fièrement afficher le mot « Liberté », il convient d’être prudent et circonspect. La dernière élection présidentielle a permis de constater peu ou prou l’univocité des discours journalistiques, comme dans un pays où les partis seraient un et un seul. Les exceptions y tiennent lieu d’alibi. Ce parti, c’est sans doute celui de l’argent et il n’est pas opportun de s’opposer à sa ligne politique. Il est aisé de conclure que le rôle de contre-pouvoir naturellement dévolu à des médias libres n’est pas incarné par ceux ayant pignon sur rue : prisonniers des sujétions économiques (ses subventions et ses actionnaires) et culturelles (l’entre-soi journalistique), ils sont enfermés dans une arrogante et consternante servilité.

Et la suite est sur Boulevard Voltaire

Et les commentaires par ici : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1342404269158262

dimanche 7 mai 2017

Jour d’élection : la censure veille sur Twitter

Le réseau social de l’oiseau bleu bruisse en ce jour d’élection. Des twittos voient le nombre de leurs abonnés se réduire de dix, quinze, vingt et jusqu’à soixante abonnés. De très nombreux comptes Twitter ont été suspendus. Après quelques recoupements, il est assez vraisemblable que les titulaires de ces comptes aient usé des mots cliquables #BayrouGate et #MacronLeaks, que ce soit en envoyant des messages originaux ou en les rediffusant à leurs audiences propres. Un internaute fait même circuler un courrier d’avocat reçu à ce sujet…

Et la suite sur Boulevard Voltaire

Et les commentaires https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1327969197268436

samedi 6 mai 2017

Les consignes de vote du CERAS

Le CERAS a publié une note que l’on pourrait qualifier de « consignes de vote » à l’usage des catholiques pour le second tour de l’élection présidentielle. Elle est au bout du lien et mérite bien sûr d’être lue attentivement. Cette note appelle quelques remarques d’un lecteur qui ne représente que lui-même, tente d’être catholique, et ne comprend sans doute pas toutes ses subtilités.

Et la suite chez l'OSP Fréjus - Toulon

jeudi 4 mai 2017

GPA : le nez de la marionnette Macron s’allonge…

Présenter Emmanuel Macron comme une marionnette n’est pas très original : il est trop jeune, a trop peu d’expérience, n’a jamais été élu, etc. Mais alors, qui tire les fils ? François Hollande ? Goldman Sachs et la clique des banquiers ? Drahi ? L’Eurocratie Bruxelloise ? La bande de vieux gourous toxiques Attali – Minc – Kouchner – BHL – Cohn-Bendit – Bergé et assimilés ? Sans doute un peu tous, mais là n’est pas la question.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

jeudi 27 avril 2017

Manif pour tous : la voie étroite de la cohérence

Le communiqué de presse est tombé : la Manif pour tous appelle à s’opposer à Emmanuel Macron, qu’elle qualifie de candidat anti-famille. Mais elle se refuse à soutenir son adversaire.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1319536308111725

- page 1 de 23