Le cuisinier :

A l'origine, il y a comme c'est bien souvent le cas un « serial entrepreneur » : Marc Lebreton. Il a co-fondé « décalog » (éditeur de logiciel financiers), puis « OTC Conseil » (cabinet de conseil en finance / risques / systèmes). Il est depuis tombé amoureux de l'Afrique, y a entre autre bâtit une entreprise : « ça va » (centre d'appel au Mali). Il a commis un livre, « Collisions » où il a jeté les bases du projet « Enthic », ce mot-valise formé d'Entreprise et Éthique. L'objectif ? Bâtir une structure de mésofinance pour que des jeunes entrepreneurs locaux ou souhaitant revenir dans leur pays d'origine disposent des moyens de créer leur entreprise, dans un cercle vertueux visant à créer un tissus de PME locales. Puis il a mis son projet en œuvre, trouvé des capitaux et des énergies, et la fondation Enthic existe depuis 2 ans sous l'égide de la Fondation de France.

Les ingrédients :

L'Afrique ne connait pas (encore) le prêt d'honneur – ce type de prêt dont le remboursement est subordonné à la réussite d'un projet. C'est pourtant un dispositif qui permet de limiter la prise de risque patrimoniale de l'entrepreneur en lui procurant les moyens de réfléchir, concevoir, tester et/ou lancer son projet. C'est l'outil choisi par Enthic pour financer l'amorçage des projets. L'entrepreneur ne doit rembourser qu'en cas de succès de son projet.

Un des ingrédients de la réussite d'une création d'entreprise réside dans l'accès au conseil. Quelque soit son génie propre, un entrepreneur sollicite son réseau pour confronter ses idées, son projet, son plan, aux professionnels qu'il estime les plus pertinents pour la maturation et la bonification de ce projet. Ces professionnels filtrent, orientent la réflexion, ouvrent des portes, challengent les chiffrages. Enthic souhaite que l'entrepreneur accède à un réseau dont l'étendue et la diversité assurent en définitive la complétude. Enthic fédère et anime donc au Nord un réseau d'experts dans leur domaine, qui souhaitent consacrer une partie de leurs temps à des projet d'entrepreneurs.

Enfin, le sud est loin est il est nécessaire de disposer de relais locaux qui jouent un rôle de pivot dans le financement du projet de l'entrepreneur. Ces promoteurs locaux, en général des associations, doivent en outre générer localement une partie du dealflow des projets et contribuer à l'instruction de ces dossiers. Aujourd'hui, Enthic a sélectionné / qualifié 6 associations locales.

La recette :

Tout commence avec la sollicitation d'Enthic par un entrepreneur, que ce soit en direct ou par le biais d'une association locale. Les projets industriels, de services ou commerciaux sont éligible dès lors qu'il respectent certains standards : éthiques : ils doivent être respectueux des collaborateurs employés et de l'environnement ; les premiers revenus doivent être réinvestis dans de développement de l'entreprise ; de la valeur ajoutée doit être générée par ce projet (transformation, services, développement de compétences) ; les projets doivent être à taille humaine ; ils doivent créer des emplois locaux, au delà de celui de l'entrepreneur ; ces projets doivent en outre présenter un potentiel d'évolution – les anglo-saxons emploieraient l'adjectif « scalable ». Des entrepreneurs en phase d'avants projets peuvent être financés et Enthic peut procurer des moyens sérieux de réaliser une étude d'opportunité ou de faisabilité pour une entreprise future.

Pour ce qui concerne le cycle d'investissement, Enthic ressemble à un venture capitalist standard. Le travail consiste à passer à la moulinette d'un comité exécutif investi du pouvoir de décider le business plan aussi professionnel que possible d'un entrepreneur. Cependant un sponsor est identifié pour tout projet afin d'apporter à l'entrepreneur un soutien, une assistance dans la finalisation et la formalisation de ce business plan.

Une fois le projet accepté, un contrat de prêt d'honneur est signé entre l'entrepreneur et l'association locale. Les fonds sont débloqués et mis à la disposition de l'association locale par Enthic qui les reverse à l'entrepreneur. L'association locale conserve cependant le lien avec l'entrepreneur, lui apporte un soutien local, s'assure d'une utilisation des fonds conforme à leur objet, et reporte régulièrement à Enthic sur l'avancement du projet.

En cas de succès de l'entreprise, l'entrepreneur doit rembourser l'association locale suivant l'échéancier prévu. Celle-ci conserve une partie des fonds qui doivent être ré alloués à de nouveaux financements de projets acceptés par Enthic. Le reliquat est acquis à l'association afin de contribuer au financement de son propre train de vie.

Le schéma ci-dessous illustre le fonctionnement d'Enthic et l'articulation des divers acteurs.

Enthic

Le lecteur l'aura compris : la fondation Enthic finance à fonds perdu les projets des entrepreneurs et se condamne donc à lever continuellement des capitaux pour financer de plus en plus de projets. Enthic cherche en outre à cristalliser des énergies et doit donc pour son réseau de sponsors recruter et qualifier des personnes expérimentées, pertinentes et disponible pour apporter temps et savoir-faire aux entrepreneurs. Ces personnes ne sont pas exclusivement des financiers. Enfin, le réseau des relais locaux que sont les associations doit aussi être étendu, animé et contrôlé.

Après la lecture de cet article, les deux questions sont : Voulez vous nous rejoindre dans la cuisine ? si oui Quels ingrédients (argent, temps, savoir-faire, idées) pouvez vous y apporter ? Vous souhaitez plus d'information ?

visitez : www.enthic.org ou contactez : contact <at> enthic <dot> org