L’auteur réagit à la relaxation par le tribunal correctionnel de Paris des neuf membres du groupe féministe Femen poursuivies pour avoir dégradé une cloche de la cathédrale Notre-Dame (le Parquet a fait appel). « Cette justice pue la servilité. » Une société qui légitime l'irrespect des personnes est-elle toujours libre ? et la suite sur Liberté Politique