Ce sera le bonheur, nous dit la chanson. Suite au rapport d’Yves Lévy « France Médecine Génomique 2025 » remis à Manuel Valls et Marisol Touraine, le gouvernement annonce le déblocage de 670 millions d’€uros par les pouvoirs publics (2/3) et des intérêts privés (1/3) afin de créer douze plates-formes de séquençage à très haut débit de l’ADN. L’objectif est d’améliorer la médecine en disposant du génome de chaque individu : accès du thérapeute aux gènes de son patient, algorithmes alertant sur des facteurs de risques, et tout ce que nous n’imaginons pas encore.

Et la suite chez Boulevard Voltaire