Verbatim d’un célèbre journaliste (à moins que ce ne soit un animateur) exaspéré que l’on puisse critiquer son émission :

''Vous, les médias (…), vous saviez peser le pour et le contre, vous stimuliez le débat, vous faisiez réfléchir les Français. Maintenant ce sont 100 connards sur un réseau social qui vous dictent votre façon de penser

Ça rappelle le courrier des lecteurs, ça n’a aucune valeur. Il faut que les journalistes reprennent le pouvoir

'' Et la suite chez OSP Fréjus - Toulon