La carrière de Guy Novès mérite, bien sûr, le plus grand respect. Il a réussi, avec Toulouse, à obtenir un palmarès hors normes, en surclassant la performance historique de Béziers à une époque et dans un contexte professionnel où les enjeux rendent l’accomplissement de cet exploit plus complexe et plus aléatoire. Chapeau à l’artiste !

Et la suite sur Boulevard Voltaire

Et les commentaires https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1548160085249345