Le camp du bien n’a aucune pudeur, il s’expose sans retenue et se complaît dans son admiration narcissique de lui-même. Témoin le document concernant les éléments de langage établis par l’AJL, l’Association des journalistes lesbiens (et gay et tout ce qui s’ensuit), afin d’assurer le service avant-vente de la PMA ouverte aux seules femmes célibataires ou en couple. Il est en ligne sur leur site ajlgbt.info, et les conseils qu’il donne ne visent qu’à aider à « un traitement médiatique éclairé, rigoureux et respectueux du sujet ».

et la suite sur Boulevard Voltaire

Et les commentaires https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1577379085660778