Du futur conseil de déontologie de la presse

Le ministère de la Culture ne publie pas, à l’heure de la rédaction de ce billet, de lettre de mission détaillée. C’est bien dommage, et c’est symptomatique d’une gouvernance de gribouille, d’une sujétion à l’instant présent. Il faut donc se contenter des déclarations orales autour de la reprise des discussions sur la loi « Fake News » et d’un tweet de Françoise Nyssen :

« Le premier rempart contre la manipulation de l’information, ce sont les médias et les journalistes. J’ai confié à @emmanuelhoog une mission sur la création d’un conseil de déontologie de la presse, qui associerait journalistes, éditeurs et société civile. »

Et la suite chez Boulevard Voltaire