Voici la suite de ma liste au père Noël auquel je ne crois plus, mais ce n’est pas une raison pour ne pas lui écrire

Et la suite chez Boulevard Voltaire