Il est de bon ton, lorsque l’on organise un colloque, d’inviter tout un tas de têtes d’affiche, pour ne pas dire des têtes de gondole, pour attirer le chaland. C’est le cas pour celui qui se tiendra, le 30 mars prochain, à l’École de hautes études en sciences sociales et qui a pour titre et sujet : « La révision des lois de bioéthique : un enjeu majeur pour toutes les personnes conçues par don. » Il nous est promis un « dialogue entre droit, sciences sociales, action associative et responsabilité politique ».

Et la suite chez Boulevard Voltaire