Lancer des concours d’indignation ? Il semblerait que ce soit possible… C’est sans doute aussi stupide que la concurrence victimaire ou les concours de zizis à la récréation. Et la métrologie de ces indignations et victimisations est à l’état embryonnaire et pourrait souffrir de critiques sur la méthode.

Et la suite chez Boulevard Voltaire