Le Figaro raconte l’histoire d’une famille de Lyon : le père, la mère et leurs trois filles. Le couple voudrait que cette famille grandisse, mais avec la certitude que le nouveau-né soit un garçon. Le couple part une semaine à Chypre et, dans l’enclave turque de l’île, Madame suit un parcours de fécondation in vitro (FIV) avec diagnostic pré-implantatoire (DPI). Elle retourne ensuite en France, enceinte d’un garçon. Le coût est de 7 400 euros, hôtellerie comprise. Et oui, les cliniques s’occupent de « packager » au mieux leurs offres, pour la satisfaction de leurs clients. Bien sûr, il est illégal en France d’user du DPI pour sélectionner un embryon à implanter en fonction du sexe. Pour l’instant.

Et la suite chez Boulevard Voltaire