La philosophie peut tout analyser, même le langage dont elle se sert pour travailler et exposer le fruit de son travail. Il faut surtout, pour parvenir à transmettre, la volonté bienveillante de faire comprendre à d’autre ce que l’on aurait compris. Et, bien sûr, partager avec son audience un langage commun. Fabrice Hadjadj, dans son livre, use d’un langage simple et direct, compréhensible de tous, et loin des cuistreries arrogantes de certains. Et il use de l’humour.

Et la suite chez Boulevard Voltaire