Les contradictions peuvent être assumées. Il était criminel de maintenir le premier tour de scrutin des élections municipales, il était incivique de ne pas s’y rendre. Comme la liberté de la presse, qui ne s’use que si l’on ne s’en sert pas, le droit de vote est trop précieux pour autoriser le droit à l’abstention.

Et la suite chez Boulevard Voltaire