Greenpeace a remis, mardi 10 octobre, à divers grands pontes du nucléaire civil un rapport sur la sécurité des centrales belges et françaises. Ce texte, rédigé par sept experts indépendants mandatés par l’organisation écologiste, ne sera pas rendu public. L’enceinte de confinement des piscines de refroidissement ne résisterait pas à une attaque terroriste. Ce rapport est accompagné d’une injonction de durcir ce bâtiment, au nom de la sécurité des riverains.

Et la suite sur Boulevard Voltaire

Et les commentaires : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1477942765604411