Il faut bien trouver un bouc émissaire et si possible pas celui dont on lèche la main, celui à qui l’on a fait allégeance, Jupiter lui-même. Alors Jean-Michel Apathie, en bon soldat de la Macronie, s’y colle et tente de préventivement détourner l’opprobre vers les médecins qui n’auraient pas alerté, qui n’auraient pas fait connaître aux politiques la criticité et l’urgence de la situation. Ils sont coupables du désastre de demain. Samedi, veille de premier tour des élections municipales, Jean-Michel Apathie emploie bien dans l’émission “C l’hebdo” un article défini : les médecins, et pas des médecins.

Et la suite chez Boulevard Voltaire