mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 22 juin 2017

PMA : un cheval de Troie

La duplicité du camp dit du bien, des tenants du progrès, n’est plus à démontrer en matière sociétale. Par exemple, les ambiguïtés du Président Macron sur la GPA ont déjà fait l’objet d’une mise en évidence ici-même. Peut-être faut-il accorder du crédit à la relative frilosité préélectorale de l’ex-candidat ? Il sait que ces sujets fâchent, et qu’ils ont pourri le mandat Hollande. Afficher un trop grand volontarisme serait improductif et dangereux. Toujours est-il que le programme En Marche ! affichait l’ouverture de la procréation médicalement assistée à tous les couples de femmes et aux femmes seules, concession a minima au lobby LGBT.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires ici : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1370757879656234

mercredi 22 mars 2017

Virez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens !

La lassitude. C’est sans doute le sentiment dont témoignerait le Français moyen, s’il existait, à chaque révélation de chaque nouvelle turpitude supposée ou avérée d’un homme politique. Pourtant, ce n’est pas une raison pour fermer les yeux. Certes, il peut se livrer à la moquerie, surtout quand l’épinglé est du camp d’en face. Il se lasse même de l’indignation, qu’elle soit légitime, sélective, amusée, etc. Sommes-nous condamnés à observer cette tragédie plus vraiment comique à force de répétition ? Il y a, sans doute, d’autres seuils au-delà de la nausée.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et pour les commentaires : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1286913824707307

mercredi 8 février 2017

Informations : l’indicible porte de sortie

Entre des sources alternatives de qualité très variable et des médias ayant pignon sur rue aux ordres (mais de qui ?), le citoyen lambda qui serait encore soucieux de s’informer est mal loti. Gober la doxa du pouvoir officiel et de ses donneurs d’ordres ? Elle a parfois un goût ranci de Propagandastaffel. Fouiller le maquis du Web à la recherche des infos ? Il s’y trouve le meilleur comme le pire. Rares y sont les sources complètes, homogènes, suffisantes, et rares aussi sont les éditeurs vraiment indépendants.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1246419898756700

mardi 1 novembre 2016

Barroso et la femme de César

Le comité d’éthique ad hoc de l’Union européenne a rendu un nihil obstat quant au pantouflage chez Goldman Sachs, première banque d’affaires mondiale, de José Manuel Barroso, ancien président de la Commission de 2004 à 2014. Il n’y a vu aucun manquement, et a constaté un respect des règlements en vigueur. L’opinion publique et la nouvelle Commission s’était émues de ce point de chute et avait sollicité ce comité d’éthique.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

vendredi 8 juillet 2016

Emmanuel Faber peut-il vraiment diriger Danone en respectant le bien commun ?

Comme chaque année, HEC a invité une personnalité du « milieu des affaires » pour prononcer le discours de remise des diplômes. La tradition veut que ce soit un « ancien » de la prestigieuse école qui vienne conseiller les jeunes diplômés afin, notamment, de les mettre en garde sur certaines erreurs à éviter. Début juin, c’est Emmanuel Faber, directeur général du groupe Danone, qui s’est prêté à l’exercice.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

mardi 16 juin 2015

La morale d’État… dans l'enclos à polémiques

Manuel Valls aux jeux du stade de Berlin aux frais de la République, c’est une "bourde". Après avoir tenté à plusieurs reprises de déminer le scandale, le Premier ministre est blanchi par François Hollande qui siffle la fin de la récréation. « C’est l’État qui paie. »

Sur Liberté Politique

lundi 18 mai 2015

Éloge du chahut

En matière de gouvernance d'entreprise, il est sans doute opportun que la vie ne soit pas un long fleuve trop tranquille. Invité par l'ADAE (1), j'ai pu assister à la présentation presse du « Code de gouvernance des entreprises moyennes françaises », ouvrage collectif paru chez l'Harmattan dans la collection Gouvernance & entreprise (2).

Et la suite chez Finyear

lundi 11 mai 2015

Anastasie journaliste

UNE SERIE de pépiements sur un réseau social m'interpelle : il y aurait une « censure » par le Parisien de la lettre du très jeune résistant Henri Fertet (16 ans) à ses parents, écrite le matin de son exécution par les allemands le 26 septembre 1943 et publiée le 8 mai 2015 dans une version « très » abrégée.

Et la suite chez Liberté Politique qui a souhaité changer de titre

vendredi 13 avril 2012

Peut-on mettre en place une gouvernance efficace des entreprises et des marchés ?

C'était le thème de la réunion organisée par l'École de Paris de Management (que je remercie pour son invitation) aux Bernardins, animée par Michel Berry autour du livre de François Valerian « Crise dans la Gouvernance – Éthique des affaires et recherches des profits ». Je vous livre mon petit compte rendu non exhaustif et personnel.

Lire la suite...

vendredi 16 mars 2012

Thank you Mister Greg Smith

Votre confession publiée dans le New-York Times le 14 mars (1) ne nous apprend rien, Monsieur Smith : Ceux qui auront lu l'excellent livre de Marc Roche « La Banque » savaient déjà que votre fameux ex-employeur n'avait comme religion que l'argent, celui qu'il gagnait, et que la satisfaction de ses clients n'était qu'un accessoire pratique mais pas vraiment essentiel. Votre témoignage ne fait que confirmer de l'intérieur ce qui transpirait depuis longtemps. En vous lisant, vous m'avez fait me souvenir d'un livre d'Arthur Koestler, le Zéro et l'Infini (Darkness at Noon, 1941), lu jadis, et qui dépeignait une histoire de procès politique stalinien où l'aboutissement idéal est l'autocritique publique du prévenu. Relire Koestler serait un plaisir et un luxe. Mais la repentance n'a pas toujours bonne presse, et je n'ai aucune autorité pour juger la façon dont vous gérez l'évident conflit de loyautés auquel vous faites face.

Lire la suite...

vendredi 25 mars 2011

Mésofinance

Le terme de mésofinance ressemble à une mayonnaise qui ne voudrait pas prendre. Il est peu usité, et mon correcteur orthographique s'obstine à dénoncer sa non-conformité. Tant pis ! Pour faire simple, la mésofinance est l'étage au-dessus de la microfinance. Il s'agit de financer des entreprises de taille très modeste n'ayant pas accès au crédit et autres sources de financements. Rappelons que la microfinance finance exclusivement des individus, principalement pour des activités d'entrepreneur unique dans l'agriculture ou l'artisanat. Je vais vous raconter une petite histoire de mésofinance.

Lire la suite...

mercredi 5 mai 2010

Mésofinance éthique

© 2010 Rémy Mahoudeaux, tous droits réservés

Ce billet présente la fondation Enthic et son action

Lire la suite...