L’Homme Nouveau attire l’attention de ses lecteurs sur une novation suggérée le 13 décembre aux diocèses par la conférence des évêques de France sous la plume de son président pour les questions canoniques, Mgr Joseph de Metz-Noblat, évêque de Langres. Sur l’acte de baptême, l’état-civil du baptisé qui était formulé ainsi : “Fils – fille – de Et de Domiciliés“, sera reformulé ainsi : “Noms et prénoms des parents ou des autres titulaires de l’autorité parentale“. Ceci afin d’éviter que l’Église ne soit attaquée en discrimination par des parents en couple homosexuels dont l’un serait géniteur et l’autre adoptant.

Et la suite chez Boulevard Voltaire