mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 26 mai 2017

Affaire Ferrand : s’enrichir sans risques

La finance traite de couple (rendement/risque). Elle signifie, en cela, que si l’investisseur s’expose à une probabilité d’échec, de perte élevée, il s’attend à une rémunération supérieure. Celui qui risque son argent dans une start-up veut un retour sur investissement bien supérieur à celui d’un billet du trésor d’un État très solvable.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et pour les commentaires : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1343692179029471

vendredi 8 janvier 2016

Une révolution inattendue

Un article de la Tribune(1) qui aurait pu passer inaperçu en ces temps d'entre-fêtes apporte la preuve, s'il en était besoin, que les suisses sont des gens surprenants. Malgré 12 % du PIB généré par les activités bancaires, une votation fédérale dira s'il convient de restreindre le monopole de création monétaire à la seule Banque Nationale Suisse, privant de facto les établissements bancaires de ce pouvoir et les obligeant ainsi à se refinancer dès qu'un crédit est émis. Car le pouvoir régalien de battre la monnaie s'est dilué avec l'émergence du système bancaire moderne et l'essor des banques privées.

Et la suite chez Finyear

vendredi 25 octobre 2013

De la porosité des boucliers

Vendredi 18 avait lieu un webminaire organisé par Finance Watch (1) proposant de réfléchir avec Benoît Lallemand sur le thème « Pourquoi les réglementations actuelles ne nous protègent pas d’une nouvelle crise ? ». Sans prétendre faire une restitution exhaustive, voici quelques points saillants qui me semblent plus intéressants de mettre en évidence.

et la suite sur Finyear

vendredi 11 janvier 2013

LA finance de Madoff à Yunus

Peut-on parler de LA finance ? Je ne crois pas. Je suis surtout persuadé que c'est au mieux inexact ou imprécis, au pire délibérément trompeur. Comme si la finance était une, monolithique et homogène. Non, la finance est multimorphe et en parler comme d'un tout, que ce soit pour l'encenser ou la vilipender, revient à commettre une injustice.

Lire la suite...

vendredi 29 juin 2012

10/20 une finance au service de l'économie (20 propositions)

Suite de mes aventures au pays des « 20 propositions pour réformer le capitalisme », avec ce chapitre 10 co-écrit par Gaël Giraud (co-directeur de l'ouvrage avec Cécile Renouard) et Odilon Maucour (1). Le titre me plaît bien, étant un « renégat » qui cantonne la finance à un rôle ancillaire vs. le couple (produit ; marché). Nous passons en mode turbo avec ce chapitre très dense qui reprends le fil de l'histoire récente depuis 2007. Je n'ai pas encore fini ce livre, mais ce chapitre est à mon avis suffisant pour justifier de l'achat de cet ouvrage ! Tout le reste sera donc du bonus … Fin du spot publicitaire gracieusement offert.

Lire la suite...

vendredi 25 mai 2012

Le beurre, l'argent du beurre, le bisou de la crémière et son fonds de commerce !

J'ai été surpris à la lecture de l'article de l'Entreprise (1) et surtout par le tract (2) du collectif de défense des PME/TPE. Non que je considère comme illégitime de stigmatiser publiquement des banquiers dont les actions et réactions me surprennent tout autant que ces militants d'un genre nouveaux. Mais, au delà de ma solidarité naturelle avec les entreprises de taille modeste, je ne souscris pas à toutes ces revendications !

Lire la suite...

vendredi 11 mai 2012

Acquisitions et financements bancaires

Objectif Cash organisait un petit déjeuner consacré à la relation entre banquier et entreprise dans le cadre d'une acquisition. Publier un compte-rendu de l'intervention de David Brault serait redondant, puisque nos hôtes ont annoncé sa prochaine mise en ligne, et qu'il sera bien plus complet que ce que j'aurais pu écrire. Je préfère, comme à mon habitude, rebondir sur les points saillants de la présentation ou de la discussion.

Lire la suite...

lundi 26 septembre 2011

Pollice verso

Nous l'appellerons la Banque Stendhal. Je travaille avec une de ses principales agences depuis presque 10 ans et certains de mes clients y ont eu ou y ont encore des comptes, et j'ai vu défiler bien des chargés de clientèle … Je me propose de partager avec vous une petite série d'anecdotes insignifiantes subies par un de mes clients.

Lire la suite...

lundi 4 avril 2011

Le couple ( flux ; Tier 1 )

Lors d'une discussion avec un directeur d'agence bancaire professionnel, j'ai eu la surprise de constater que face à une opportunité de financement, sa réaction était de mesurer le financement à concéder à l'aune des flux probables d'opérations qui deviendraient captifs en concédant ce financement. Mon interlocuteur se demandait combien sa banque consommera-t-elle de Tier 1 pour quels flux ?

Lire la suite...

mardi 18 janvier 2011

GAFI : pour conclure 4/4

Brisons là avant de nous lasser, voici le dernier épisode de nos aventures aux pays des « quarante recommandations du GAFI ». même si cette conclusion ressemble à un inventaire à la Prévert. Le résumé des épisodes précédents, c'est (1) qu'un plus large consensus permettent de rendre opposables ces « vœux pieux », et (2) ne mêlons pas torchons et serviette, évasion fiscale et grande criminalité, et (3) même si l'éradication du crime justifie un exécrable moyen comme la trahison de son client, cette externalisation du pouvoir / devoir régalien d'investigation sur le crime peut sembler choquante dans certains de ses aspects.

Lire la suite...

vendredi 3 décembre 2010

Peuple vs. Banques

Un acteur-photographe, ancien tapeur de ballon rond d'un certain renom, a invité tous ceux qui veulent participer à une révolution douce et non violente contre la financiarisation du monde à aller dans leur banque le 7 décembre pour demander le retrait de tous leurs avoirs en liquide, dans le but avoué de faire mourir ces banques.

Lire la suite...

samedi 8 décembre 2007

Banquiers corses

Un exemple d'un monde qui marche sur la tête ...

Lire la suite...