Les prismes de lecture occidentaux sont-ils pertinents pour comprendre et éventuellement juger d’une décision politique prise dans un autre pays dont la culture est très différente à propos de religion ? Postulons que cela soit possible, qu’il existe en matière de sacré un universalisme, comme René Girard en a eu l’intuition.

Et la suite chez Boulevard Voltaire