La bulle subprime était gonflée par une surabondance de monnaie, le « quantitative easing » décidé au lendemain du 11 septembre qui a vu l’avènement d’un nouveau type d’inflation : plutôt qu’une dépréciation immédiate de la monnaie, une poche d’actifs s’est fictivement appréciée sans raison intrinsèque. Jusqu’à son éclatement.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1434234236641931