Attendu comme Godot ou l’Arlésienne, le site internet « états généraux de la bioéthique 2018 » a été mis en ligne le 12 février, seulement 3 semaines et demi après le lancement officiel des états généraux. Il a déjà recueilli de nombreuses contributions, c’est son rôle et il faut s’en réjouir. Dans l’ensemble, les avis s’opposent mais restent plutôt policés et la visite de la corbeille où sont présentés les messages écartés montrent que ce n’est pas un grand défouloir. Tant mieux !

Et la suite chez Boulevard Voltaire