mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 4 mai 2017

GPA : le nez de la marionnette Macron s’allonge…

Présenter Emmanuel Macron comme une marionnette n’est pas très original : il est trop jeune, a trop peu d’expérience, n’a jamais été élu, etc. Mais alors, qui tire les fils ? François Hollande ? Goldman Sachs et la clique des banquiers ? Drahi ? L’Eurocratie Bruxelloise ? La bande de vieux gourous toxiques Attali – Minc – Kouchner – BHL – Cohn-Bendit – Bergé et assimilés ? Sans doute un peu tous, mais là n’est pas la question.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

jeudi 27 avril 2017

Manif pour tous : la voie étroite de la cohérence

Le communiqué de presse est tombé : la Manif pour tous appelle à s’opposer à Emmanuel Macron, qu’elle qualifie de candidat anti-famille. Mais elle se refuse à soutenir son adversaire.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1319536308111725

samedi 12 novembre 2016

GPA : l'usine à doxa !

Manuel Valls déclarait le 2 octobre 2014 au journal La Croix : « La France entend promouvoir une initiative internationale sur la Gestation Pour Autrui ». Depuis, telle une sœur Anne scrutant l’horizon du haut de sa tour, le quidam déplorait de ne rien voir venir. Plus que quelques jours à trépigner …

Et la suite chez Boulevard Voltaire

mercredi 3 août 2016

GPA : la CEDH est devenue l’alliée objective de l’esclavage

Dans la torpeur estivale et avec une actualité chargée, peu sont ceux qui y ont prêté attention, mais la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a encore frappé. Elle a derechef condamné la France pour refus de transcription, dans l’état civil, d’actes de naissance d’enfants nés de gestation pour autrui (GPA) à l’étranger. Elle l’avait déjà fait en 2014. Pour mémoire, la GPA est interdite en France, mais certains pays la tolèrent, y compris pour des clients français.

et la suite chez Boulevard Voltaire

vendredi 17 juin 2016

GPA : l’agenda caché et l’eau du bain

La journée du 16 juin était riche : dans une niche parlementaire, les députés Valérie Boyer et Philippe Gosselin ont soumis des propositions de loi visant à renforcer l’arsenal pénal contre la GPA et à constitutionnaliser l’indisponibilité du corps humain. Pour soutenir ces propositions, la Manif pour tous reprenait la rue avec une cinquantaine d’actions à Paris et en province.

Et la suite chez Boulevard Voltaire