mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 4 octobre 2019

GPA : la nuit où fut désaboli l’esclavage

Le 3 octobre 2019, vers 23 h 00, une poignée de députés, principalement de La République en marche, ont voté l’amendement 1591 présenté par le Dr Jean-Louis Touraine, contre l’avis du gouvernement. Cet amendement prévoit la retranscription automatique, dans l’état civil français, de tout enfant né d’une convention de gestation pour autrui à l’étranger. Le pied est mis dans la porte pour légaliser la GPA en France, d’abord en la reconnaissant à l’étranger comme une pratique normale, avant de l’autoriser à condition de lui coller une étiquette éthique, qui ment dès le premier jour et se décollera bien vite. C’est l’histoire des transgressions que l’on normalise petit à petit (cf. l’avortement seulement dépénalisé en 1975 et que certains voudraient voir inscrit dans le marbre de la Constitution comme un droit fondamental).

Et la suite chez Boulevard Voltaire

dimanche 15 septembre 2019

Tiens, une sordide affaire de GPA ressurgit : l’enfant a aujourd’hui six ans …

L’affaire avait fait du bruit en 2013, malgré la tentation de ceux qui nous gouvernent de ne pas l’ébruiter dans un contexte de discussion houleuse autour du mariage pour tous. Une femme de Vendôme, paumée avec un lourd passé, avait conclu avec un couple homosexuel toulousain une convention de gestation pour autrui. Elle avait été inséminée avec le sperme d’Alexandre Lerch, puis avait prétendu avoir perdu le garçon à l’accouchement. Elle avait ensuite abandonné l’enfant né bien vivant à un autre couple, hétérosexuel. Les commanditaires n’ont pas apprécié l’arnaque et se sont rebiffés : elle a été jugée et condamnée en 2016 à un an de prison avec sursis. Les couples commanditaires n’ont écopé, eux, que d’une amende de 2.000 euros avec sursis, peine en ligne avec les réquisitions du parquet. L’association Juristes pour l’enfance avait déploré un jugement de nature commerciale et où les commanditaires étaient reconnus victimes.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

mercredi 11 septembre 2019

Circulaire GPA : cachez cet esclavage que je ne saurais voir !

Oui, c’est tentant et facile de pasticher le Tartuffe de Molière, tant l’hypocrisie ambiante semble de mise à la République, qu’elle soit En Marche ou pas.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

jeudi 1 août 2019

Le bébé de tous les records

Qui a dit que la vie est un long fleuve tranquille ? Certainement pas Caitlyn Jenner, 69 ans. Il est né William Bruce Jenner. Il est devenu champion olympique de décathlon aux jeux de Montréal en 1976, et il est ancien recordman du monde de l’épreuve entre 1975 et 1976 : il a fait passer la marque de 8.454 à 8.618 points en 3 étapes. Il est le père de 6 enfants en 3 mariages, il est lié au « clan » Robert Kardashian par sa dernière ex-épouse. En 2015, à 65 ans, il révèle sa transidentité, mais continue pour sa vie amoureuse de se tourner vers une femme. Quoique. Sa dernière conquête est une certaine Sophia Hutchens, 22 ans, elle aussi transgenre de mâle à femelle. Et les deux tourterelles annoncent vouloir avoir un enfant ensemble… par gestation pour autrui (tout comme sa belle-fille Kim Kardashian, soit dit en passant – s’ils utilisent les mêmes avocats et intermédiaires, il y aura peut-être un discount familial). Donc deux personnes qui se disent femmes vont en payer une troisième pour porter l’enfant qu’aucune ne peut effectivement porter.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

samedi 22 juin 2019

Un couple d’homosexuels ouvre une cagnotte Leetchi pour une gestation pour autrui !

L’Essor savoyard fait paraître un article sur Jonathan et Steven, un couple homosexuel qui s’est lancé dans une démarche de collecte de fonds de 80.000 euros pour financer une gestation pour autrui (GPA) à réaliser au Canada. Leetchi est l’organisateur de cette cagnotte.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

vendredi 7 juin 2019

Journée parlementaire pour la vie : Marie-France Lorho et Emmanuelle Ménard en pointe

Il est des colloques à l’Assemblée nationale qui drainent plus de monde et plus d’attention médiatique, mais en est-il tant qui traitent d’un sujet aussi important ? La députée de Vaucluse Marie-France Lorho organisait une Journée parlementaire pour la Vie, autour de trois sujets : la gestation pour autrui, l’eugénisme et le transhumanisme. La secrétaire d’Etat Marlène Schiappa a tout lieu d’être envieuse : avec un casting exclusivement féminin tant pour les trois intervenantes ( Aude Mirkovic, de Juriste pour l’Enfance, Mariette Guerrien, de la Fondation Jérôme Lejeune et Clotilde Brossollet pour Debunk in progress) que pour les deux députés ayant introduit le propos, son quota de 50 % de femmes est littéralement pulvérisé.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

mardi 2 avril 2019

Une mère/grand-mère, une mère/tante et 2 papas !

Si seulement c’était un poisson d’avril ! Et pourtant non, le Daily Mail a sorti l’affaire le 30 mars, ce n’est donc pas un « April fools’ » de mauvais goût. Au Nebraska, une femme de 61 ans a donné naissance à une petite fille. L’origine des gamètes ? Son fils pour le sperme, la sœur de l’époux de son fils pour l’ovule. Cette petite fille aura donc une mère/grand-mère qui l’a portée et mère/tante qui lui a donné son patrimoine génétique. Outre ses deux « pères » gay. Soit quatre parents en tout… Si, d’aventure, cette tante a d’autres enfants, ils seront cousins et en même temps demi-frères ou sœurs de cette petite fille. Bonjour les réunions de famille !

Et la suite chez Boulevard Voltaire

lundi 4 juin 2018

Injures et mensonges : tout est bon pour défendre la PMA

En pleine discussion d’une liberticide loi sur les « fake news », il se publie des choses proprement hallucinantes. Comme s’il fallait se hâter de proférer tous les mensonges imaginables avant leur prohibition. Dans la foulée de la publication d’une tribune sur Libération, signée par plusieurs parlementaires de la majorité, le 29 mai dernier, favorable à la procréation médicalement assistée ouverte aux couples de femmes et aux femmes seules, Les Inrocks a eu un entretien sur la question de l’extension de la PMA avec le député et docteur Jean-Louis Touraine, un des chefs de file du lobby de l’euthanasie. Il est sidérant de voir un tel concentré de mensonges, de procès d’intentions et d’injures. Le député frappe fort sur la Manif pour Tous, et se permet tous les coups bas.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

mardi 19 décembre 2017

GPA : la réalité du terrain

Des personnes favorables à la gestation pour autrui proclament et martèlent qu’une GPA éthique, voire même altruiste, peut exister et qu’une réglementation ad hoc permet d’éviter les dérives. Cette opinion ne résiste pas longtemps à une analyse sérieuse, mais un pays comme la Thaïlande a légiféré en 2015 pour tenter d’éradiquer ce marché de « délocalisations des grossesses ».

Et la suite sur Boulevard Voltaire

et les commentaires https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1540452832686737

jeudi 4 mai 2017

GPA : le nez de la marionnette Macron s’allonge…

Présenter Emmanuel Macron comme une marionnette n’est pas très original : il est trop jeune, a trop peu d’expérience, n’a jamais été élu, etc. Mais alors, qui tire les fils ? François Hollande ? Goldman Sachs et la clique des banquiers ? Drahi ? L’Eurocratie Bruxelloise ? La bande de vieux gourous toxiques Attali – Minc – Kouchner – BHL – Cohn-Bendit – Bergé et assimilés ? Sans doute un peu tous, mais là n’est pas la question.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

jeudi 27 avril 2017

Manif pour tous : la voie étroite de la cohérence

Le communiqué de presse est tombé : la Manif pour tous appelle à s’opposer à Emmanuel Macron, qu’elle qualifie de candidat anti-famille. Mais elle se refuse à soutenir son adversaire.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1319536308111725

samedi 12 novembre 2016

GPA : l'usine à doxa !

Manuel Valls déclarait le 2 octobre 2014 au journal La Croix : « La France entend promouvoir une initiative internationale sur la Gestation Pour Autrui ». Depuis, telle une sœur Anne scrutant l’horizon du haut de sa tour, le quidam déplorait de ne rien voir venir. Plus que quelques jours à trépigner …

Et la suite chez Boulevard Voltaire

- page 1 de 2