Les chrétiens souffrent. Leurs frères dans la foi sont persécutés de part le monde. Ils ne sont certes pas les seuls à souffrir de persécutions, mais avec 4300 chrétiens tués en raison de leur foi dans le monde en 2018, surtout au Nigeria, il est difficile de ne pas trouver que ce bilan est très lourd. Faut-il préciser que parmi les bourreaux de ces récents attentats, il n’en est pas qui se réclament d’une idéologie catholique ou d’une autre confession chrétienne qui justifierait de telles violences. La foi chrétienne est certes prosélyte, mais toute conversion y respecte la liberté de conscience du converti. Il est une autre religion prosélyte qui n’a pas toujours de telles délicatesses.

Et la suite chez Boulevard Voltaire