mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 18 mars 2020

Divagations autour de la RSE

Le monde de l’entreprise a-t-il basculé vers une vertu qu’on ne lui connaissait guère ? La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) a droit de cité, le développement durable est tendance, et il y a des signes qui interpellent. Par exemple, si Larry Fink, le CEO du premier gestionnaire d’actifs du monde BlackRock, annonce que l’investissement durable devient la norme pour tous les fonds sous gestion, l’annonce à tous les patrons des entreprises où BlackRock a une participation et fait savoir que les non-conformité seront sanctionnées, ça a un impact.

Et la suite sur le Blog de l'ADAE

samedi 9 décembre 2017

La gouvernance et la RSE

Pour nous parler de l’impact de la RSE sur la gouvernance de l’entreprise, L’ADAE (1) invitait le 23 novembre Christine BARGAIN, Directrice RSE du Groupe LA POSTE, Jean- François SIMON, Président de HYDROQUEST et Gérard SCHOUN, CEO de DESTINATION26000 à débattre sous la houlette de Daniel CORFMAT. Responsabilité Sociétale et Environnementale : que des gros mots ! Bien sûr, fût évoquée de façon très littéraire la possibilité d’un leurre, d’une mode sans grand effet : « Il faut que tout change pour que rien ne change » (G. T. di Lampedusa, Le Guépard). Il y a sans doute en la matière des adeptes du window-dressing, ce camouflage / maquillage par ceux pour qui l’apparence seule compte et la substance beaucoup moins, quelques papiers du paradis nous l’ont rappelé. Et d’autres qui perçoivent dans la RSE une approche plus complexe mais plus pertinente des décisions et des actions des entreprises. Voici pêle-mêle quelques idées échangées et des réflexions personnelles.

Et la suite sur le blog de l'ADAE

vendredi 12 novembre 2010

Moi, la finance et le développement durable

J'ai eu le privilège d'être récement invité par Karente à une projection privée du film « Moi, la finance et le développement durable » de Jocelyne Lemaire Darnaud. Enfourchant mon vélib' de circonstance, j'ai gravi à la force du jarret le col de la montagne Ste. Geneviève pour participer à cet événement. L'ambiance était très décontractée et sympathique dès le casse-croute préliminaire. Mais cette chronique n'est ni sportive, ni culinaire ...

Lire la suite...