mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 29 octobre 2017

Didier deschamps, Ennemi d'Allah

Considérer le football comme un « circenses » moderne, un outil d’asservissement social au service des puissances de l’argent n’est sans doute pas original, et je ne suis pas Juvénal pour fustiger la décadence dont il témoigne. René Girard trouverait sans doute des mots sur ces stades où se jouent des rites modernes édulcorés, mais où le mimétisme des foules tient toute sa place (peut-être même a-t-il écrit sur ce sujet). Bref, le foot de haut niveau me laisse au mieux dans un état d’indifférence difficilement concevable pour le commun des mortels et au pire dans une espèce de honte devant l’archaïsme « religieux » qu’il véhicule. La religion que j’essaye au quotidien de pratiquer n’est pas celle où des athlètes agiles à pousser un ballon de leur pieds sont idolâtrés. Mais j’admets bien volontiers que 4 tee-shirts sur une étendue d’herbe, un ballon et des amis désireux de bouger sont une façon saine de passer un bout d’après-midi. C’est plus simple que d’improviser un rugby amical …

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1492896600775694

mardi 8 septembre 2015

Une sacrée violence

Notre perception du religieux archaïque ne peut probablement pas faire fi de l’apport de la théorie mimétique formulée par l’anthropologue et philosophe René Girard.

Et la suite est chez Stendhal