mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - René Girard

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 13 mars 2019

Cardinal Philippe Barbarin, bouc émissaire ?

Les personnes qui ont lu René Girard ne sont pas obligées d’abonder dans son sens, mais peuvent-elles faire comme si elle ne l’avait pas lu ? Le prisme de sa « théorie mimétique » est trop dérangeant et trop puissant pour laisser indifférent. Pour René Girard, le désir n’est pas original, il n’est que l’imitation du désir d’un autre par mimétisme. Dans un groupe archaïque, les désirs de chacun, qui sont en concurrence, engendrent une confusion de plus en plus grande qui dégénère en crise et menace l’unité du groupe. Au paroxysme de cette crise, une polarisation de tous les conflits se fait au détriment d’un seul individu : le bouc émissaire, qui est collectivement lynché. La paix revient dans le groupe, elle est attribuée au pouvoir de ce bouc émissaire, alors on le divinise et on écrit le mythe en lui inventant une culpabilité, pour cacher celle des lyncheurs. C’est la genèse des religions archaïques. Moralité : le bouc émissaire est en fait innocent.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

mardi 14 février 2017

Haro sur ce flic !

Cyclothymiques, les Français ? Un très haut dignitaire de jadis, vilipendé depuis, disait qu’ils avaient la mémoire courte. C’est sans doute vrai. En janvier 2015, en pleine épidémie de « charlisme », ils aimaient la police. En 2017, ils la détestent. Ou ils la détesteraient, si l’on en croit les boutefeux des banlieues embrasées.

Et la suite au bout du lien chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1250680534997303

dimanche 12 février 2017

Les fonds de commerce victimaires

La sur-médiatisation des postures victimaires et des solidarités qu’elles induisent devient un travers de la politique. Certes, depuis René Girard, prendre le parti de la victime est devenu une obligation morale. Mais il est tant de victimes qu’un choix judicieux quoique hypocrite peut être fait. Chacun a, en tête, des exemples récents.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1247975745267782

mardi 6 décembre 2016

Islamisme et gueule de bois

Un échange de tweets le 15 juillet 2016. Elle : « malgré tout, et bien que beaucoup de musulmans en France soutiennent Daesh, beaucoup de musulmans luttent contre eux en Iraq. » Moi : « Oui le premier prédateur du musulman est un autre musulman depuis que l’Islam existe ». Confiteor, la réponse était dictée par la colère, l’emportement, la lassitude, l’écœurement face à une nouvelle tuerie.

Et la suite dans les Cahiers Libres

mardi 8 septembre 2015

Une sacrée violence

Notre perception du religieux archaïque ne peut probablement pas faire fi de l’apport de la théorie mimétique formulée par l’anthropologue et philosophe René Girard.

Et la suite est chez Stendhal