Le docteur Michel Cymès a quitté Twitter, cet hybride entre le réseau social et le blog. Il ne supportait pas la haine et l’agressivité. Pourtant, l’abolition des distances entre lui et son audience lui procurait des occasions d’échanges sans intermédiaires.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Les commentaires sont là : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1311419028923453