Ceux qui s’intéressent de près aux états-généraux de la bioéthique n’auront pas manqué de remarquer l’activisme forcené de l’ADMD1 et l’audience médiatique qui lui est faite pour la promotion du suicide assisté et de l’euthanasie. En théorie, il n’y a pas de loi euthanasie / suicide assisté dans les tuyaux du gouvernement qui avance l’argument (fort juste) de l’absence d’évaluation (faute de temps) de la loi Clayes-Leonetti. Des esprits chagrins et soupçonneux pourraient cependant imaginer que si ces états-généraux apparaissaient trop clivant sur la PMA sans père, une telle loi, a priori plus consensuelle, pourrait être le lot de consolation « surprise » offert à quelques officines de diverses obédiences idéologiquement logées non loin des palais de la République.

Et la suite chez l'OSP Fréjus - Toulon