mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - anthropologie

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 25 mai 2020

Laver les pieds (d’un autre) ou se laver les mains ?

Suivre en 2015-2016 le parcours de formation « Anthropologie et Politique à l’école de saint Jean-Paul II » organisé par Ichtus et animé par Bruno de Saint Chamas1 a été l’occasion pour moi de faire (si j’ose dire) un grand bond en avant dans ma compréhension de l’anthropologie vue sous un angle chrétien. Mais déjà, la frustration était grande : concentrer en six fois trois heures de formation un contenu aussi riche laissait un goût d’inachevé, une sensation de n’avoir assisté qu’à une introduction, de n’avoir qu’effleuré un contenu d’une prodigieuse richesse. Je n’ose imaginer les affres de Bruno de Saint Chamas quand Frantz Toussaint2 lui a demandé de synthétiser dix huit heures de formation denses en une heure à peine pour une conférence sur internet, l’épisode de 2 de « Panser aujourd’hui pour penser demain ». Alors pour ce qui me concerne, je me refuse d’en faire en trois à cinq mille signes une recension qui serait la synthèse d’une conférence, elle même condensé d’un enseignement qui est une introduction à l’anthropologie chrétienne vue au travers du prisme magistral de Saint Jean-Paul II3.

Et la suite chez OSP Fréjus - Toulon

samedi 9 mars 2019

Grand débat national V : l’anthropologie

Je me rebelle et refuse d’être cantonné à quatre sujets imposés. Je vous offre en prime, grâce à Boulevard Voltaire, un cinquième sujet non sollicité : l’anthropologie.

Il est au bout du lien

mardi 9 octobre 2018

Fécondité et barbarie

La dystopie La Servante écarlate s’invite sur vos écrans ou dans votre bibliothèque où elle peut honorablement côtoyer les maîtres Aldous Huxley et George Orwell. Dans ce cauchemar inventé par Margaret Atwood, la pollution entraîne une chute de la fécondité des femmes et une proportion grandissante de bébés anormaux. Des ultra-puritains prennent le pouvoir et abolissent la démocratie, la société devient régie par un système de castes sexuées où les « servantes écarlates », présumées fécondes, sont asservies et doivent donner aux « dominantes » les enfants qu’elles portent et que leurs maîtresses ne peuvent pas concevoir et porter. Dans ce monde violent et totalitaire, la personne est instrumentalisée, sa dignité est bafouée et la moindre dissidence de sa pensée est farouchement éradiquée.

Et la suite sur Boulevard Voltaire

jeudi 27 avril 2017

Manif pour tous : la voie étroite de la cohérence

Le communiqué de presse est tombé : la Manif pour tous appelle à s’opposer à Emmanuel Macron, qu’elle qualifie de candidat anti-famille. Mais elle se refuse à soutenir son adversaire.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1319536308111725