mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 30 mars 2020

Coronavirus : planquer les cadavres, un mensonge d’État

Les Chinois vivent sous une dictature qui use des moyens de la dictature, entre autres la propagande. L’information officielle ne se soucie pas de la vérité, cette adéquation de la pensée aux choses (note à l’attention de Sibeth Ndiaye : là, c’est vraiment de saint Thomas d’Aquin), mais seulement d’établir une version assez crédible pour être martelée jusqu’à s’imposer, et qui sert bien évidemment ce qu’elle perçoit comme étant ses intérêts. Le quasi-monopole des médias rend ce contrôle plus aisé que dans un monde où les médias sont libres, multiples, concurrentiels et non soumis à une autorité politique. Mais la propagande est aussi diffusée à l’extérieur des dictatures, parfois. Il semblerait que la Chine ait décidé de promouvoir l’idée qu’elle a très efficacement jugulé l’épidémie, affichant un bilan officiel de seulement 3.301 décès au 27 mars 2020, suivant la synthèse de l’OMS.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

vendredi 20 mars 2020

Gestion de crise du coronavirus : les ministres intègres et la Cour de justice

Le 18 mars, à 9 h 03, suite à la lecture des confessions d’Agnès Buzyn, celui qui n’est rien et surtout pas un juriste mais qui signe ces quelques lignes envoyait sur la Toile de l’oiseau bleu deux petits pépiements, des gazouillis à l’adresse de M. François Molins, qui affiche parmi ses responsabilités « ministère public de la Cour de justice de la République ».

Et la suite chez Boulevard Voltaire

mardi 3 mars 2020

Coronavirus dans le Morbihan : cherche prêtre réfractaire et catacombes

Lundi 2 mars est tombé le communiqué du diocèse de Vannes qui interdit que des messes publiques soient dites. Les obsèques, les mariages et les baptêmes seront tenus dans un cadre familial restreint. Les catéchèses sont interdites dans les lieux où les écoles sont fermées. Une messe quotidienne sera radiodiffusée et accessible par Internet. Le communiqué de Monseigneur Raymond Centène ne cache pas que la préfecture lui a imposé ces mesures et donne même accès à l’arrêté préfectoral. « Les rassemblements collectifs de quelque nature que ce soit sont interdit dans le département du Morbihan à compter du dimanche 1er mars 2020 et jusqu’au 14 mars 2020. »

Et la suite chez Boulevard Voltaire