mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 10 août 2019

Requiem pour les caissières

Le Géant Casino de la Roseraie à Angers (5.000 m²) sera, à partir de fin août, ouvert le dimanche après-midi avec seulement trois vigiles et une animatrice de caisse automatique, tous salariés de sociétés extérieures. Les syndicats renâclent. La CFDT dénonce un contournement de la loi, au préjudice des autres commerces. Avec FO, ils prédisent à terme la fin des emplois de caissières. C’est vrai, quoi, le client pose le contenu de son chariot sur le tapis roulant, attend que ses achats soient scannés par la caissière, puis range ses produits. Le processus est tellement plus simple et plus rapide si le client qui vide son chariot scanne son achat et le range d’un seul geste.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

vendredi 4 novembre 2016

Euthanasie : je récuse !

Il est des textes qui ont écrit une partie de l’Histoire, quand leur fonction naturelle serait plutôt de la relater après coup. Le « J’accuse » d’Émile Zola en est un. Dans une France clivée, il a relancé une cause que tous pouvaient croire perdue. Le capitaine Alfred Dreyfus est condamné, dégradé, emprisonné lorsque L’Aurore le publie. Factuellement, ce texte est assez inexact : des incriminés manquent à l’appel ou ne le sont pas pour les bons motifs. Mais il est le point d’inflexion à partir duquel la cause de Dreyfus va rebondir, pour aboutir après un long chemin à la mise en évidence de son innocence, et à sa réhabilitation.

Et la suite au bout du lien chez Boulevard Voltaire