mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 7 juin 2017

Terrorisme : que faire des survivants et des complices ?

Les avocats de la bien-pensance s’émeuvent, depuis des années, de l’utilisation de la base de Guantánamo Bay située à Cuba pour y enfermer des terroristes d’Al-Qaïda. Bien sûr, l’hypocrisie est grande. Les États-Unis peuvent être a priori considérés comme un État de droit, où la norme qui détermine la culpabilité pénale est théoriquement plus restrictive que la nôtre. Un jury français peut plus facilement condamner sur une « intime conviction » qu’un jury d’outre-Atlantique, qui doit le faire « au-delà de tout doute raisonnable » (beyond a reasonable doubt). Le pragmatisme a prévalu, Obama n’a pas fermé cette base pratique qui prive les détenus du lien entre une loi et un territoire. C’est futé, mais cela n’excuse pas la torture qui y serait/aurait été pratiquée, ni le déplorable traitement des « erreurs judiciaires ».

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires par ici : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1355376481194374

mardi 25 juin 2013

Au menu demain : terreur et tyrannie

Ils auront gâché mon dimanche matin ! Lorsque j'ai lu l'article du Conseil National des Barreaux (1) que je vous invite à lire, j'ai ressenti la poussée d'adrénaline et le flux de la colère qui monte. Comment-osent-ils ?

Lire la suite...