mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 29 octobre 2017

La burqa de Sophia

L’Arabie saoudite confère au robot Sophia la citoyenneté saoudienne et devient le premier État transgressif qui se permet de franchir la barrière du vivant en la matière. Au moins le cheval Incitatus nommé sénateur par Caligula avait-il le bon goût d’être vivant.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1492321424166545

dimanche 9 juillet 2017

Adieu Madame, reposez en paix

A 12 ans, lorsque la loi sur la dépénalisation de l’avortement qui porte votre nom fût votée, j’ai découvert que l’on pouvait mettre fin à la vie de l’enfant qui n’est pas encore né, celui qui est encore dans le ventre de sa mère. La nature de cet homicide m’a tout de suite révolté. Sans doute mon coté le pouce sur l’auriculaire du salut scout, indiquant que le fort protège le faible. En 1979, ma première manif était contre l’avortement.

Et la suite chez l'OSP Fréjus - Toulon

mercredi 7 juin 2017

Terrorisme : que faire des survivants et des complices ?

Les avocats de la bien-pensance s’émeuvent, depuis des années, de l’utilisation de la base de Guantánamo Bay située à Cuba pour y enfermer des terroristes d’Al-Qaïda. Bien sûr, l’hypocrisie est grande. Les États-Unis peuvent être a priori considérés comme un État de droit, où la norme qui détermine la culpabilité pénale est théoriquement plus restrictive que la nôtre. Un jury français peut plus facilement condamner sur une « intime conviction » qu’un jury d’outre-Atlantique, qui doit le faire « au-delà de tout doute raisonnable » (beyond a reasonable doubt). Le pragmatisme a prévalu, Obama n’a pas fermé cette base pratique qui prive les détenus du lien entre une loi et un territoire. C’est futé, mais cela n’excuse pas la torture qui y serait/aurait été pratiquée, ni le déplorable traitement des « erreurs judiciaires ».

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires par ici : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1355376481194374

mardi 25 juin 2013

Au menu demain : terreur et tyrannie

Ils auront gâché mon dimanche matin ! Lorsque j'ai lu l'article du Conseil National des Barreaux (1) que je vous invite à lire, j'ai ressenti la poussée d'adrénaline et le flux de la colère qui monte. Comment-osent-ils ?

Lire la suite...