Même pour une personne que le football indiffère au-delà de toute mesure, le Chelsea Football Club est connu comme l’un des clubs emblématiques de Londres, avec une enviable notoriété. Il défraie la chronique en ce moment, mais ni pour les montants hors normes des transferts de joueurs ni pour leurs performances sportives. Une vilaine et vieille affaire de pédophilie bien nauséabonde remonte à la surface. Un recruteur du club abusait des jeunes de 10 à 17 ans dans les années 70, et c’était connu des salariés du club, qui n’ont rien fait pendant une dizaine d’années pour mettre fin à ces prédations. 23 victimes avérées sont dénombrées. La fédération anglaise et d’autres clubs sont aussi sur la sellette pour des dissimulations qui pourraient concerner jusqu’à 350 jeunes ! Le club de Chelsea a tenté, par le passé, de monnayer au prix fort la discrétion des victimes en achetant leur silence. L’aura du club fait que des médias se sentent obligés d’en parler. Un peu.

Et la suite chez Boulevard Voltaire