Ils auront gâché mon dimanche matin ! Lorsque j'ai lu l'article du Conseil National des Barreaux (1) que je vous invite à lire, j'ai ressenti la poussée d'adrénaline et le flux de la colère qui monte. Comment-osent-ils ?