Le mardi 9 juillet, jour des questions au gouvernement, sur la place Aristide Briand, à côté de l’Assemblée nationale, se tenait un stand de “l’Établissement français de semence des ministres et parlementaires”. Cette action visait à inciter les députés et les ministres mâles entre 18 et 45 ans qui bientôt débattront de l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes célibataires à donner leur sperme pour pallier la future pénurie de ces gamètes, tout aussi essentielles à la procréation que leurs homologues féminines, les ovules.

Et la suite sur Boulevard Voltaire