mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 7 juin 2017

Terrorisme : que faire des survivants et des complices ?

Les avocats de la bien-pensance s’émeuvent, depuis des années, de l’utilisation de la base de Guantánamo Bay située à Cuba pour y enfermer des terroristes d’Al-Qaïda. Bien sûr, l’hypocrisie est grande. Les États-Unis peuvent être a priori considérés comme un État de droit, où la norme qui détermine la culpabilité pénale est théoriquement plus restrictive que la nôtre. Un jury français peut plus facilement condamner sur une « intime conviction » qu’un jury d’outre-Atlantique, qui doit le faire « au-delà de tout doute raisonnable » (beyond a reasonable doubt). Le pragmatisme a prévalu, Obama n’a pas fermé cette base pratique qui prive les détenus du lien entre une loi et un territoire. C’est futé, mais cela n’excuse pas la torture qui y serait/aurait été pratiquée, ni le déplorable traitement des « erreurs judiciaires ».

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires par ici : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1355376481194374

vendredi 6 janvier 2017

Le lucre, le pragmatisme et la morale

Un article du Monde annonce que l’ONG Sherpa a déposé une plaine contre le groupe Lafarge Holcim pour financement du terrorisme. La cimenterie d’une filiale située au nord de la Syrie, dans une zone sous contrôle d’Al Nosra, puis du pseudo-califat, aurait financé en 2013 et 2014 les divers groupes islamistes exerçant de facto le contrôle civil. Droits de passage pour les employés, les approvisionnements et les produits financiers : présentés ainsi, Lafarge serait plus victime d’un racket que sponsor volontaire d’une cause jihadiste.

Et la suite sur le blog de l'ADAE

mercredi 6 juillet 2016

Le tapis rouge ou le coup de pied aux fesses ?

Il y a comme une espèce de frénésie, de folie mimétique dans l’empressement qu’ont les eurolâtres à vouloir compenser la « perte » probable du Royaume-Uni par l’entrée d’un poids lourd, avec un gros marché intérieur si possible en croissance et des réserves de main-d’œuvre à bon marché : la Turquie. Cela évoque un troupeau de moutons de Panurge qui s’inventent collectivement des arbres qui grimperaient jusqu’au ciel, et qui fuiraient lorsque ces arbres s’effondrent. Hystérie des marchés, quand tu nous tiens …

Et la suite chez OSP Fréjus - Toulon