La température ressentie est un concept qui peut présenter un intérêt : c’est vrai que quand les températures sont basses, une rafale de vent accentue la sensation de froid. J’imagine que des scientifiques se sont posé quelques bonnes questions avant de tenter de quantifier quelque chose de réel, mais peut-être subjectif. Quoi qu’il en soit, la température de l’air se quantifie avec un thermomètre gradué usant d’une échelle, et la rafale incriminée ne provoquera pas de chute de cette mesure objective.

Et la suite chez Boulevard Voltaire