Le tweet d’un ami m’interpelle. Une librairie parisienne qu’il fréquente risque de fermer. Elle a pourtant pignon sur rue, ce que l’on nomme un fonds de commerce établi. Pour tenter d’éviter la catastrophe, elle se lance dans une opération de financement participatif – un crowdfunding, dans le jargon ayant droit de cité dans la finance.

Et la suite chez Boulevard Voltaire