mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 6 décembre 2018

« Murs des cons » : ce procès dont on ne parle pas

Il y a les comparutions immédiates de gilets jaunes et il y a le procès si tardif du mur des cons. Françoise Martres, ex-patronne du Syndicat de la magistrature, comparaît pour injures publiques, cinq ans après la découverte des faits. Sans éprouver la moindre honte pour avoir épinglé des politiques, tout juste le regret d’avoir desservi la cause syndicaliste avec ce scandale. Elle persiste et signe en audience pour une personne qui mériterait ce qualificatif infamant, mais elle renouvelle ses excuses pour les parents de victimes eux aussi accrochés au tableau de déshonneur. L’expression « minimum syndical » semble ici convenir parfaitement.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

samedi 17 décembre 2016

Désastres halieutiques en série aux primaires

Après Jean-Frédéric Poisson évincé, exeunt les Poissons roses et Régis Passerieux, leur candidat qui prétendait participer aux primaires de la « Belle alliance populaire ». Faute d’un nombre de parrainages suffisants, ces chrétiens de gauche n’auront pas de compétiteur aligné sur la ligne de départ. Certes, il s’agissait d’un challenger. La direction du Parti socialiste aurait organisé l’ostracisme en décourageant les parlementaires d’apporter leur soutien à ce mouvement atypique de chrétiens revendiquant de l’être dans un parti où il est de bon ton de manger ostensiblement un steak le vendredi, par pure provocation. Ils doutent, désormais, d’avoir encore une place dans les eaux troubles du marigot.

Ey la suite chez Boulevard Voltaire