mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 19 juin 2018

Pape François et Emmanuel Macron : Poker au vatican

Le 26 juin prochain, Emmanuel Macron se rendra au Vatican pour y rencontrer le Pape François. Qui sait ce qu’ils se diront ? Mon prophétisme personnel n’étant pas d’une fiabilité éprouvée, je ne peux qu’esquisser quelques conjectures en fonction du contexte d’aujourd’hui.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

mardi 12 juin 2018

Tous Politique : pour tout l’homme et tous les hommes.

Tugdual Derville, délégué général d’Alliance Vita, donnait la dernière conférence de l’année du cycle « Responsabilité politique de la Foi » à l’Espace Bernanos de la paroisse Saint Louis d’Antin.

Et la suite chez OSP Fréjus - Toulon

mardi 27 février 2018

Le Pen / Mélanchon : paradoxales ressemblances

Les deux font actuellement l’actualité pour des raisons différentes.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires par ici : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1608790972519589

mercredi 22 mars 2017

Virez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens !

La lassitude. C’est sans doute le sentiment dont témoignerait le Français moyen, s’il existait, à chaque révélation de chaque nouvelle turpitude supposée ou avérée d’un homme politique. Pourtant, ce n’est pas une raison pour fermer les yeux. Certes, il peut se livrer à la moquerie, surtout quand l’épinglé est du camp d’en face. Il se lasse même de l’indignation, qu’elle soit légitime, sélective, amusée, etc. Sommes-nous condamnés à observer cette tragédie plus vraiment comique à force de répétition ? Il y a, sans doute, d’autres seuils au-delà de la nausée.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et pour les commentaires : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1286913824707307

mercredi 1 mars 2017

Des cordons sanitaires

En politique, l’ostracisme existe. Il y a à peine plus d’un an, une alliance de circonstance entre le choux et la chèvre a permis de priver un loup vilipendé d’obtenir la proie qu’il convoitait : la tête d’une région ! Le ban, cette sentence tirée du droit féodal, existe encore puisque le système prive de l’accès aux responsabilités le parti des infréquentables avec l’aide de peu reluisantes combines, nonobstant quelques exceptions d’intérêt local qui tiennent lieu d’alibi démocratique.

Et la suite chez l'OSP Fréjus - Toulon

jeudi 29 décembre 2016

Dopage en Russie : le bal des hypocrites

À l’entrée du stade d’Olympie, un juge sentait l’haleine des concurrents pour tenter d’y déceler l’odeur du vin, considéré comme dopant et dès lors interdit. Aujourd’hui, la lutte qui oppose l’arme « dopage » au bouclier « contrôle » se poursuit tant bien que mal. Dernier scoop en date : l’aveu de la présidente de l’agence antidopage russe Mme Antseliovich, qui confirme le dopage institutionnel et massif en Russie mis en évidence par le Canadien McLaren. Certes, la confession dévoile un complot de lampistes des services secrets où le Kremlin n’aurait aucune responsabilité. Chacun est libre d’y croire. Ou pas…

La suite est chez Boulevard Voltaire

vendredi 2 septembre 2016

Les six manches du tournoi

Le renouvellement du personnel politique en charge va nous occuper ces prochains mois. Deux tours de primaire pour choisir des champions (au sens historique de ce mot), puis deux tours de scrutin pour un Président, et deux tours enfin pour élire des députés, dans l’espoir que sera ratifié le choix d’un « bon » Président. L’intérêt des primaires peut sembler douteux, d’abord du fait de la redondance de cette élection privée avec un premier tour de présidentielle, et surtout au vu du désastre actuel : François Hollande est le funeste vainqueur d’une élection primaire qui n’a pas joué son rôle de sélection du meilleur champion. Mais que cela nous plaise ou non, les primaires existent, organisées par et pour les partis, afin de rationaliser la désignation du candidat qui bénéficiera du soutien officiel du parti, avec logo, financement, logistique, militants, etc.

Et la suite au bout du lien chez Boulevard Voltaire

vendredi 8 juillet 2016

Emmanuel Faber peut-il vraiment diriger Danone en respectant le bien commun ?

Comme chaque année, HEC a invité une personnalité du « milieu des affaires » pour prononcer le discours de remise des diplômes. La tradition veut que ce soit un « ancien » de la prestigieuse école qui vienne conseiller les jeunes diplômés afin, notamment, de les mettre en garde sur certaines erreurs à éviter. Début juin, c’est Emmanuel Faber, directeur général du groupe Danone, qui s’est prêté à l’exercice.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

mardi 28 juin 2016

Fresque anti-police de Grenoble : l’aveu naïf ?

Le Landernau virtuel des réseaux sociaux est secoué d’une petite tempête causée par une fresque où sont représentés deux CRS qui molestent une Marianne à terre censée figurer la liberté. Les deniers publics de Grenoble auraient financé cette œuvre, d’où une vindicte électronique à l’encontre de son édile. Mais où est le scandale ?

Et la suite chez Boulevard Voltaire