En théologie, pour entrer au Paradis, il faut sortir de la religion : pas besoin d’être relié à Dieu puisque nous y serons unis. Or, notre société s’est largement sécularisée, a quitté la religion dans une apostasie entamée au début des années 70. C’est donc que nous sommes dans un paradis, certes politique et imparfait, mais un paradis quand même.

Et la suite via l'OSP Fréjus-Toulon