mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 11 mai 2018

Quelques exemples du « pasdevaguisme » à l’Éducation nationale

La fille d’une amie (catholique) est en sixième dans un collège public de Viroflay. Son professeur de français sait faire aimer cette matière. Mais depuis deux mois, cette enseignante leur fait étudier des passages de la Bible et du Coran. Pourquoi pas, même si ce ne sont pas des textes français à l’origine ? Il faut bien que les jeunes esprits se confrontent à des textes essentiels, la Bible comme l’Odyssée, et une classe de français est sans doute le meilleur endroit possible pour le faire à cet âge. Après chaque séance, cette enseignante fait répéter à ses élèves que « Dieu n’existe pas ». Parmi ses arguments, deux récits de la création, c’est un de trop, et tous les croyants seraient des créationnistes réfutés par la science. Bref, Dieu serait une invention rassurante des hommes pour expliquer ce qu’ils ne comprennent pas.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

vendredi 26 janvier 2018

Pour promouvoir la PMA, le camp du bien ne recule devant rien

Le camp du bien n’a aucune pudeur, il s’expose sans retenue et se complaît dans son admiration narcissique de lui-même. Témoin le document concernant les éléments de langage établis par l’AJL, l’Association des journalistes lesbiens (et gay et tout ce qui s’ensuit), afin d’assurer le service avant-vente de la PMA ouverte aux seules femmes célibataires ou en couple. Il est en ligne sur leur site ajlgbt.info, et les conseils qu’il donne ne visent qu’à aider à « un traitement médiatique éclairé, rigoureux et respectueux du sujet ».

et la suite sur Boulevard Voltaire

Et les commentaires https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1577379085660778

mardi 11 juillet 2017

Le dico d’Issy, et un tract par-là !

Un dictionnaire, quelle bonne idée ! La ville d’Issy-Les-Moulineaux en offre un aux élèves qui quittent le CM2. Un livre qui permet d’accéder à d’autres savoirs, de découvrir de nouveaux mots, les choses inconnues qu’ils désignent, ou de nouveaux sens qu’ils ne soupçonnaient pas. S’ils aiment y musarder au gré du hasard, ils découvriront combien le monde est fascinant, et plus tard ils comprendront combien le langage qui décrit ce monde est lui aussi digne de toutes les études. L’initiative est donc louable, elle sert le bien public.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires à cette adresse : https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1394693580595997

mercredi 8 février 2017

Informations : l’indicible porte de sortie

Entre des sources alternatives de qualité très variable et des médias ayant pignon sur rue aux ordres (mais de qui ?), le citoyen lambda qui serait encore soucieux de s’informer est mal loti. Gober la doxa du pouvoir officiel et de ses donneurs d’ordres ? Elle a parfois un goût ranci de Propagandastaffel. Fouiller le maquis du Web à la recherche des infos ? Il s’y trouve le meilleur comme le pire. Rares y sont les sources complètes, homogènes, suffisantes, et rares aussi sont les éditeurs vraiment indépendants.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

Et les commentaires https://www.facebook.com/bvoltaire.fr/posts/1246419898756700

mardi 13 septembre 2016

L’abus de 4° pouvoir

Verbatim d’un célèbre journaliste (à moins que ce ne soit un animateur) exaspéré que l’on puisse critiquer son émission :

''Vous, les médias (…), vous saviez peser le pour et le contre, vous stimuliez le débat, vous faisiez réfléchir les Français. Maintenant ce sont 100 connards sur un réseau social qui vous dictent votre façon de penser

Ça rappelle le courrier des lecteurs, ça n’a aucune valeur. Il faut que les journalistes reprennent le pouvoir

'' Et la suite chez OSP Fréjus - Toulon