mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - référendum

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 17 décembre 2018

Référendum d’initiative citoyenne : certes, mais…

Ce n’est pas le dernier référendum national tenu en France qui a meurtri profondément le pays, c’est ce qui en a été fait après. Lui n’a fait qu’acter d’un clivage profond entre élites et peuple. Le rejet du traité constitutionnel européen aurait dû, en bonne logique, alerter sur le problème d’une Europe déjà devenue ingouvernable et échappant à la démocratie, confisquée par des technocrates que les peuples ne contrôlent pas. Une fois la sidération passée de voir que le peuple avait tiré le signal d’alarme, les seules préoccupations des eurocrates furent de relancer le train dans sa course folle, mais en supprimant ce signal d’alarme. Ce fut le traité de Lisbonne. Bien sûr, Nicolas Sarkozy et tous les Français qui ont contribué de près ou de loin à ce traité devraient être inculpés de haute trahison, et surtout les parlementaires qui ont voté pour cette abomination* quand le suffrage universel l’avait rejetée.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

jeudi 5 mai 2016

Debout, constituants nocturnes et diurnes

Vous n’aurez pas de compte rendu exhaustif et circonstancié de ma visite place de la République dans la nuit du mercredi 27 avril. J’y suis sans doute arrivé trop tard pour capturer un échantillon suffisant de l’Assemblée Générale de la Nuit Debout, mais j’en assez entendu pour encore une fois devoir déplorer chez des concitoyens la persistance d’un prisme de lecture obsolète fleurant bon le marxisme et la lutte des classes.

Et la suite chez OSP Fréjus-Toulon

mercredi 1 juillet 2015

du bon usage de la démocratie directe

Le 29 mai 2005 en France a eu lieu un référendum portant sur l'acceptation, ou non, du traité constitutionnel européen. Avec le résultat que l'on connaît : un non, peut-être ni franc ni massif, mais objectif, tangible, réel.

et la suite sur Liberté Politique

dimanche 22 février 2015

C'est grave Docteur ?

« BONJOUR DOCTEUR ! — ... — Je vous appelle parce que je crois que je développe une allergie à la République. — …

la suite de ce palpitant dialogue sur Liberté Politique