mon blog / my blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 10 septembre 2019

Schumi et la fin d’un pacte social

Les urgences sont en grève et témoignent des incohérences multiples de notre système de santé publique. Elles sont submergées par une demande de soins qui ne trouve pas de réponse locale plus appropriée avec la médecine libérale. Libérale ? Elle l’est de moins en moins, mais elle est tout aussi démunie que la médecine des hôpitaux. Voilà le résultat d’années de numerus clausus drastique pour préserver une rente et nous voici obligés d’importer des médecins, ou de garder ceux des pays en voie de développement que nous formons et qui seraient si utiles dans leur contrée d’origine.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

dimanche 3 février 2019

La guerre fait rage : mangeurs de viande contre consommateurs de végétaux

Il faut bien supposer que les conflits entre agriculteurs et pasteurs ont dû débuter le jour où l’homme a quitté le statut de chasseur-cueilleur pour sécuriser ses sources d’alimentation, certes au prix du travail auquel il s’astreint. Le conflit entre Abel et Caïn ne raconte pas autre chose : Dieu qui préfère l’offrande de viande d’Abel et dédaigne les fruits de la terre offerts par Caïn. Dépité, il tue son frère (Genèse, chapitre 4).

Et la suite chez Boulevard Voltaire

lundi 3 septembre 2018

De la PMA et de l’escroquerie à l’assurance

Une assurance, c’est un mécanisme de transfert de risque : moyennant le payement d’une prime, l’assuré cède l’obligation d’assumer les conséquences d’un éventuel sinistre à un assureur. Cela permet de mutualiser et donc de lisser le coût du sinistre entre tous les assurés. Une assurance fonctionne dès lors que l’on peut modéliser la probabilité de survenance des sinistres et leurs coûts d’indemnisation respectifs, afin que l’ensemble des primes collectées finance les coûts de remboursement et ceux de fonctionnement de l’assureur. Il y a des assurances pour des sinistres dont la probabilité d’occurrence est faible, d’autres où elle est élevée.

Et la suite chez Boulevard Voltaire

mercredi 11 mai 2016

Présidente ou liquidatrice ?

Liquidateur : en ce 30° anniversaire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, nous pouvons nous souvenir de toutes les personnes qui ont sacrifié au mieux leur santé et des années de leur espérance de vie, au pire leur vie elle-même, pour contenir les conséquences du désastre. C’est effectivement la mission essentielle du liquidateur, de minimiser les dégâts collatéraux tout en se débarrassant de la chose à liquider.

et la suite chez Stendhal